PARCOURS écosystémiques à Bruxelles

Lire sa Ville, pour la mieux vivre et la comprendre ! 

Informations pratiques :

Parcours sur IXELLES, FOREST, WATERMAEL-BOITSFORT, AUDERGHEM, WOLUWE-SAINT-LAMBERT, BRUXELLES-CENTRE, SAINT-JOSSE-TEN-NOODE et KOEKELBERG.

Public cible : tout groupe de maximum 25 personnes (écoles, écoles de devoir, mouvements de jeunesse, associations, …), le guide s’adapte à l’âge du groupe
Prix : gratuit pour les 35 premiers groupes inscrits, au-delà 75 €/groupe
Durée : +/- 2h
Accessibilité : points de départ et de fin accessibles à pied ou en transports en commun

Inscription : remplissez le FORMULAIRE DE RESERVATION et renvoyez-le à gardens@civa.brussels, un formulaire par groupe et par parcours
Plus d’information : + 32 (0)2 642 24 50

Category:

Description

Lire sa Ville, pour la mieux vivre et la comprendre ! 

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » Marcel Proust

Les clés d’observation de mon quartier 

La Fondation CIVA vous propose un choix de parcours pédestres à la découverte multisensorielle de notre environnement. Des balades où bâtiments, rues, espaces verts et monuments se racontent pas à pas, menant à une lecture transversale de la ville, véritable clé d’observation et de compréhension et de l’écosystème urbain.

Chaque parcours offre aussi un moment, en petits groupes, où les participants seront moteurs de leurs propres découvertes favorisant ainsi réflexion et enchantement. Enfin un exercice bref de transmission des petits groupes à l’ensemble du groupe ouvre le champ à la créativité et confirme la démarche active d’appropriation de notre patrimoine. De quoi revenir en classe avec un vécu convivial et pourquoi pas, l’envie de recommencer !

 

 

Choix de parcours pédestres

 

IXELLES

La Place Fernand Cocq et le ‘Quartier durable Athénée’
« De la ville d’hier et d’aujourd’hui à la ville de demain »

Autour de la Maison communale, ancienne maison de campagne de La Malibran, se déploie un espace plein de vie, riche d’Histoire et qui évolue vers un quartier durable.
Des trésors de l’Art nouveau aux constructions exemplaires de la ville du futur, en passant par l’importance écologique des intérieurs d’îlots et de leurs jardins, les maisons d’artistes et les premiers logements sociaux du XIXème siècle, le cœur battant d’Ixelles nous offre d’innombrables facettes et sujets à découvrir.

Point de départ et d’arrivée : Place Fernand Cocq, face à la Maison communale, à 10 min à pied de la station de métro Porte de Namur

Les Etangs d’Ixelles et La Cambre
« Trésors d’art et d’architecture autour d’un espace vert et bleu »

L’évolution de ce quartier est passionnante : de la place Flagey, avec son ancienne Maison de la Radio, chef d’œuvre du modernisme des années ‘30, nous remontons le temps le long des étangs d’Ixelles vers le Moyen Age, l’abbaye de La Cambre et la source du Maalbeek, tout en observant la marque urbanistique de Léopold II. Façades et jardinets Art nouveau et Art déco servent d’écrin à un parc à l’anglaise et aux terrasses de l’Abbaye, témoignant de l’évolution de l’architecture, de l’art des jardins, de la vie artistique et de la présence de l’eau et de la nature en ville.

Point de départ : Place Flagey, à l’arrêt des trams et bus, face aux Etangs d’Ixelles
Point d’arrivée : Abbaye de la Cambre

FOREST

Altitude 100 et Parc Duden
« De l’importance des parcs dans l’évolution de la ville »

Autour d’une des églises les plus originales de Bruxelles, s’est bâti à la fin du XIXème et au début du XXème siècle un nouveau quartier marqué par l’Art nouveau et l’Art déco. Il fut bâti pour des Bruxellois attirés par l’aménagement des Parcs de Forest et Duden. Les formes et couleurs des constructions se prêtent à une observation active de de la créativité des architectes et des artistes. Ici aussi, la volonté de Léopold II de transformer Bruxelles se lit dans le paysage et le panorama qu’offre l’Altitude 100. Au Parc Duden, vestige de la Forêt de Soignes, les traces d’animaux comme le renard, le pic ou l’écureuil montrent une biodiversité étonnante en pleine ville. Un parcours vivant au goût subtil des rencontres de grands personnages et coloré d’exotisme.

Point de départ et d’arrivée : Place de l’Altitude 100, devant l’entrée de l’église, à 10 min à pied de la station de métro Albert

WATERMAEL-BOITSFORT

Les cités-jardins Le Logis et Floréal
« De l’utopie généreuse du XXème siècle au quartier durable du XXIème siècle »

Ces cités, projet social et coopératif, sont nées dans les années ‘20 pour offrir à tous un logement de qualité dans un cadre convivial et en contact avec la nature. Ces ensembles de logements sociaux, construits à la campagne ont été rattrapés par la ville. Mais ils ont gardé leur richesse écologique et leur originalité et travaillent à devenir un « quartier durable ». Cerisiers du Japon, haies, jardins et potagers témoignent des possibilités de maintenir une richesse naturelle et de formes d’agriculture même en milieu urbain. Nous observerons aussi le contraste avec les villas et châteaux bâtis le long de la vallée de la Woluwe.

Point de départ et d’arrivée : station de métro Hermann-Debroux

 

 

 

 

Parc Tournay-Solvay
« Rencontres entre l’art et la nature, la ville et la forêt »

Un lieu magique où artistes et architectes de jardins ont créé une atmosphère où se mêlent la sérénité, la découverte et l’insolite. Nous allons de surprise en surprise dans ce vestige de la Forêt de Soignes transformé d’abord en parc privé pour la famille Solvay et devenu ensuite public comme espace d’éducation à l’environnement. L’étang, le verger, le potager, les prairies et les sous-bois permettent d’aborder la nature en ville sous bien des facettes. L’architecture de la Belle Epoque s’y présente sous plusieurs styles. Et la magnifique roseraie est un des sommets de l’art des jardins à Bruxelles.

Point de départ et d’arrivée : entrée du Parc Tournay Solvay – Chaussée de La Hulpe (parking de la gare SNCB de Boitsfort)

AUDERGHEM
Rouge-Cloître et Trois Fontaines
« Un patrimoine historique dans son écrin d’eau et de forêt »

Confronté à la pression urbaine, ce lieu autrefois isolé qui abrita une abbaye au Moyen Age, est maintenant en lisière de la ville et de l’autoroute. Il illustre l’histoire et l’évolution de la Forêt de Soignes, de sa faune et de sa flore. Le petit château des Trois Fontaine, jadis tribunal et prison pour les braconniers nous permet d’évoquer les grandes chasses à courre de Charles Quint. L’abbaye devenue Centre d’art, sa ferme et ses étangs nous aident à comparer la vie d’antan à la nôtre, avec un point commun : la présence constante d’artistes attirés par la paix et la beauté de ce superbe site naturel.

Point de départ et d’arrivée : Abbaye du Rouge-Cloître, devant le Centre d’Art, à 15 min à pied de la station de métro Hermann-Debroux

WOLUWE-SAINT-LAMBERT

La vallée de la Woluwe :
« de la campagne à la ville »

Des Etangs Mellaerts au moulin de Lindekemaele, la rivière remise au jour traverse des zones vertes et des étangs illustrant comment la biodiversité se maintient dans une nature transformée en parcs aux multiples facettes (Parc des sources, Parc Malou, …). Plus loin, la Ferme des moineaux «Hof ter Musschen», sa réserve naturelle et le moulin à vent offrent un précieux aperçu du passé agricole de nos communes. Un riche patrimoine architectural nous raconte aussi la grande et la petite histoire de notre région avec des témoignages du Moyen Age, du Siècle des Lumières, des premiers temps de la Belgique et de la Belle Epoque.

Point de départ : devant le Musée du Tram (carrefour de l’Avenue de Tervuren et du Boulevard de la Woluwe)
Point d’arrivée : station de métro Roodebeek

BRUXELLES-CENTRE
Le Quartier Royal et le Sablon
« De parc en parc et de surprises en surprises »

Parcs et palais, musées, places et ruelles, écoles et fontaines montrent combien ce quartier a été marqué par l’histoire de Bruxelles, de la Belgique et de l’Europe. Les vieilles façades à pignons des maisons bourgeoises du temps de Breughel y alternent avec les demeures aristocratiques et les maisons Art nouveau. Le Parc d’Egmont y recèle des trésors méconnus. Mais même les espaces verts les plus fréquentés (Parc de Bruxelles, Petit Sablon, Mont des Arts, …) offrent à qui veut les observer bien des surprises en lien avec notre histoire, notre environnement et nos artistes.

Point de départ et d’arrivée : station de Métro Parc

SAINT-JOSSE-TEN-NOODE
L’ancien Jardin Botanique
« Serres, arbres et sculptures ont bien des choses à nous y raconter ! »

Créé en 1829, juste avant l’indépendance de la Belgique, il fut d’abord un pôle d’attraction pour les Bruxellois amateurs de nature et de plantes rares ou exotiques. Mais aussi un lieu d’étude pour les botanistes, les futurs médecins et les coloniaux. La fonction scientifique a disparu au profit de la Culture, mais pas le charme, la diversité et l’intérêt des jardins remodelés à l’occasion de l’Expo 58. Où ailleurs à Bruxelles trouve-t-on des bananiers du Congo, des cerisiers de l’Himalaya ou un olivier centenaire offert par l’Espagne ? L’Art et l’Histoire y jouent aussi avec nous aux devinettes grâce à un des plus beaux ensembles de sculptures de notre capitale.

Point de départ et d’arrivée : station de métro Botanique

KOEKELBERG
Le quartier de la Basilique et du parc Elisabeth
« Un ‘quartier royal’ tellement visible… et tellement méconnu »

Point de repère du paysage bruxellois, 6ème plus grande église du monde, la « Koekelique de Baselberg » reste la mal aimée des Bruxellois. Trop grandiose, trop longue à construire, trop coûteuse, … ? Elle mérite d’être redécouverte avec son environnement. En franchir le porche nous plonge dans une lumineuse et très originale architecture Art Déco ornée d’un riche patrimoine artistique. Autour d’elle la diversité des façades nous montre l’évolution de l’architecture et du style de vie, sans oublier notre patrimoine industriel. Au loin on aperçoit les boules de l’Atomium, alors qu’autour de nous arbres étonnants et perruches animent la perspective du parc Elisabeth voulu par Léopold II … Et que l’ancienne usine Victoria ramène des souvenirs à l’arôme de chocolat.

Point de départ et d’arrivée : station de Métro Simonis

 

 

 

 

 

 

Ces animations sont réalisées en collaboration avec

CAP Patrimoine pour Tous

Centre d’Animation et de Pédagogie du Patrimoine

 

 

 

 

 

et avec le soutien de