CIVAExpo

NEGOTIATING UNGERS — the aesthetics of sustainability

En 1980, l’architecte allemand Oswald Mathias Ungers participait à un concours pour un projet d’habitat solaire destiné à la commune de Landstuhl en Allemagne. Un projet jamais réalisé et, depuis lors, tombé dans l’oubli mais à travers lequel, cependant, Ungers a pu définir de la manière la plus éloquente son rapport à l’architecture durable. 

Dates
Vendredi, 5 juillet, 2019Dimanche, 22 septembre, 2019
Heures
10:30 - 18:00
Lieu
CIVA
Tickets

entrée gratuite  [VERNISSAGE : 04.07.19 — 18:30]

Commissaire(s)
Cornelia Escher et Lars Fischer
Coproduction
Etudiants: Alessandro Cugola / Lisbeth Decloedt / Natasha Kurmashova / Tom Schoonjans / Juliane Seehawer / Fien Werckx

La maison solaire a servi de point de depart pour un réexamen de l’oeuvre de Ungers et de son rapport à la durabilité. En juin 2018, le projet a été au centre d’une summer school qui s’est tenue au Ungers Archiv für Architekturwissenschaft à Cologne et réuni des étudiants de la faculté d’architecture de la KU Leuven et de la Kunstakademie de Düsseldorf.

Au l’issue de celle-ci, six étudiants ont entrepris de prolonger les réflexions qui y ont été menées et d’approfondir les idées et propositions avancées par les participants. Cette recherche fait à présent l’objet d’une exposition présentée au CIVA. Loin de se restreindre à une simple lecture du projet de Ungers, l’exposition se penche sur son design en y convoquant une pluralité de voix, de réflexions et d’interprétations. A côté de dessins originaux de Ungers, l’exposition présente installations et documents analytiques qui éclairent et interrogent la position de Ungers face au concept de durabilité.