CIVAExpo

EXPO: BELGICA - TERRITOIRES D’IMPRESSIONS

<br> © Belgica, territoires d’impressions - Mandana Bafghinia

© Belgica, territoires d’impressions - Mandana Bafghinia

Les horizons de l’exposition BELGICA : territoires d’impressions visent à lire, entendre et voir les vies multiples d’un territoire, à en capter les traces (in)signifiantes, à suivre des indices, à les représenter, en produire un récit avec ses modalités, à en relever les grands et micro-récits déjà inscrits dans les objets et les matières. Fruit d’un séminaire suivi par des étudiants de master en arts plastiques à l’université de Paris 8 et de parcours du territoire à distance en 2020-2021, cette exposition est un travail singulier avec les mediums de leur choix - cartographies, dessins, vidéos, installations. Deux artistes invités participent au processus.

Dates
Samedi, 26 juin, 2021Dimanche, 8 août, 2021
Heures
10:30 - 18:00
Lieu
CIVA
Commissaire(s)
Philippe Nys et Laura del Mar Guzman en dialogue avec Ursula Wieser Benedetti
Partenariat
Ce programme est soutenu par EUR ArTeC/Université de Paris 8, CIVA Bruxelles et AMP (Architecture, Milieu, Paysage)/Ecole d’architecture de Paris La Villette

Réservation obligatoire (cliquer ici).

 

BELGICA : territoires d’impressions est issu d’un programme de recherches et d’enseignements de l’université de Paris 8 Vincennes - Saint-Denis et de l’école d’architecture de Paris la Villette en collaboration avec le CIVA. Il poursuit le programme annuel Cross-Mapping the Picturesque Now! Grand Paris et Bogota initié depuis 5 ans par des enseignants et chercheurs avec des étudiants de master en arts plastiques et en architecture.

La méthodologie du programme en forme de séminaire universitaire, workshop de parcours de lieux, exposition de productions et interventions d’artistes invités, consiste à croiser les couches historiques des territoires à une archéologie des médias, des médiums." 

Conçu pour introduire des étudiants en arts plastiques et en architecture à un voyage dans l’histoire, la géographie, les créations concentrées dans ce territoire et plus spécifiquement dans certaines villes, BELGICA : territoires d’impression apparaît comme une mosaïque chatoyante aux connaisseurs comme à la curiosité et l’imagination de tout un chacun.

Le socle des agencements est donné par la partie de la Belgique située au nord du sillon Sambre et Meuse avec le réseau des villes qui la constituent depuis des siècles : Anvers et St Nicolas, Gand, Bruges, Bruxelles, Ostende, Liège, Waterloo, Charleroi, la Louvière, Mons et le Grand Hornu, Tournai. Au-delà des couches profondes et multiples de ces territoires, il s’agit de montrer l’ancrage d’un medium avec une ville, de faire se correspondre une ville avec un medium (carte, gravure, tissu…), dans un moment historique clé de la création et diffusion de ce medium, de ses reprises et réinvestissements moderne et contemporain.

Quelques repères parmi d’autres dans la succession et l’accumulation temporelle, géographique, intellectuelle et sociale de BELGICA - la cartographie avec Mercator à St Nicolas, l’imprimerie et la gravure avec Plantin Moretus à Anvers, Waterloo et son diorama, ancêtre de la bande dessinée et du cinéma où le regard glisse en un long travelling sur les bords du panorama montrant la bataille du même nom, qui a décidé en grande partie de l’histoire géo-politique de l’Europe pour plus de deux siècles, Moresnet-Neutre et la fabrique du zinc, La Louvière, ses éditeurs et ses artistes engagés, Tournai et Liège, dans la continuité contemporaine de la tapisserie et la création textile actuelle.

Une matrice s’en dégage, une énergie créatrice entre un territoire endogène et des territoires exogènes réels et fictionnalisés, comme les gravures des Amériques et de leurs habitants par Théodore de Bry, celles de la ville moderne avec Frans Masereel, la fresque murale de Cheri Samba à Ixelles/Matonge, autant de passages, de traductions d’un territoire à un autre.

Cet assemblage conduit à croiser des situations construites entre lieux de création et de diffusion, image visuelle et récits, bref, de considérer BELGICA comme territoires d’impressions.

Une publication de cette recherche et productions sortira en automne 2021 chez Maison CFC.

Responsables du programme Philippe Nys, Laura del Mar Guzman, Claire Fagnart en dialogue avec Ursula Wieser Benedetti
Collaborateurs Harold Dede-Acosta, Mandana Bafghinia
Etudiantes Université de Paris 8 Koyuki Barraut, Daniel Marin, Paola Mendoza, Setareh Najjary, Linh Nguyen
Artistes invités Daniel Henry, Dima Karout