CIVAOnlineExpoTalks

Online performance: Sleepers / Dreamers

<br> © Misanthropozine

© Misanthropozine

Comment travailler en son temps pour être dans son temps ? En guise d’échauffement pour Institution Building (une exposition qui ouvre ses portes au CIVA fin août), MISANTHROPOZINE organise une performance de soixante heures. Cette performance a été inspirée par le Mondial Festival, un événement monté par SUPERSTUDIO et 9999 au club Space Electronic de Florence en 1971. Ce festival était une expérience pédagogique et une école d’architecture alternative, où le club devenait une forêt souterraine avec des arbres, un lac, des rochers, le tout baigné de projections et de sons. Cinquante ans plus tard, nous avons également besoin de systèmes, d’espaces et d’expériences alternatifs pour créer des écoles – et aussi partager. Mais qu’y a-t-il à partager ? Et quel type d’architecte pouvons-nous devenir ?

Dates
Mercredi, 30 juin, 2021Vendredi, 2 juillet, 2021
Type de visite
Online performance
Heures
En continue de 30 juin 12:00 à 2 juillet 00:00
Durée
60 heures
Tickets

La performance sera diffusé en ligne par twitch: https://www.twitch.tv/sleepersdreamers

Commissaire(s)
MISANTHROPOZINE (Pieterjan Ginckels, Studio Snowflake + guests) en dialogue avec CIVA.

Logo LB

Revoir la performance (cliquer ici). 

Les protagonistes de SLEEPERS/DREAMERS vont s’enfermer dans une hutte primitive aux couleurs vertes et accélérer le passage à l’âge adulte d’un nouveau type d’architecte. Les SLEEPERS/DREAMERS tentent de vivre pendant trois jours et deux nuits dans un paysage parsemé de souvenirs post-millénaires et de modules SUPERLACK, tout en étant retransmis en direct à un public distant. Pendant ces soixante heures, ils cherchent des connexions ou des mises à jour de la recherche radicale de SUPERSTUDIO pour une vie au-delà et en dépit de l’architecture et de ses systèmes de soutien. Piégés dans une boucle d’images, de positions, de croyances et d’agendas sursaturés, les SLEEPERS/DREAMERS doivent trouver des moyens de travailler. Écrasés à gauche et cajolés « à mort » à droite par les agents des orthodoxies autoréférentielles, ils sont paralysés. Peut-être que la seule chose dont ils ont besoin, c’est de dormir ?

Et tandis que nos mannequins s’assoupissent dans des pays de rêves voxels, ils s’accrochent à leurs écrans, qui diffusent une coulée neigeuse de tutoriels, de vidéos et d’apparitions d’invités pour vous, chers spectateurs. Ils s’occupent des avocats, règlent les lumières, se laissent aller aux voix tendres de vieilles et douces cérémonies, rayonnant au présent, mais rêvant au-delà. Rejoindrez-vous les SLEEPERS/DREAMERS, qui diffusent notre lente capitulation face aux obsessions, aux peurs, aux espoirs et aux secrets qui accompagnent la vie et le travail dans une culture caféinée imprégnée de « duck-faces » ?

PS : l’après-ski de SLEEPERS/DREAMERS est également prévu : le vaisseau chromakey utilisé comme incubateur de la performance se transformera en NO CLUB, un bar à whisky réservé aux membres et à la critique cool. Gardez l’œil ouvert pour savoir comment et quand entrer, pour dormir et rêver collectivement avec plus d’entrain.

Le projet Sleepers / Dreamers a été conçu dans le cadre de Superstudio Migrazioni, une exposition du CIVA par la commissaire Emmanuelle Chiappone-Piriou.

© Misanthropozine
© Misanthropozine
© Misanthropozine